Crédit d’impôt, payer moins cher ses fenêtres, CITE 2018

Afin de pousser les français à respecter l’environnement, l’état a mis en place le CITE. Autrement dit, le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique. Il encourage le passage à des installations plus respectueuses de l’environnement. On peut par exemple citer les fenetres, et plus globalement, le matériel d’isolation thermique.

euros maison

Le CITE, qu’est-ce que c’est ?

Ce dispositif est calculé sur les dépenses, hors main d’oeuvre, des travaux effectués dans votre habitation principale. A condition que l’entreprise qui livre les matériaux et installations soit aussi celle qui les installent. De plus, pour certains travaux, l’entreprise doit être certifiée RGE ( Reconnus Garant de l’Environnement )

Le CITE est une réduction d’impôt, à l’origine de 30%, qui s’applique sur les aménagements fait par les propriétaires, ou locataires, dans la période du 1er septembre 2014 au 31 décembre 2018. En revanche, quelques travaux engagés en 2018 ne bénéficieront que d’une remise de 15%.

Le CITE dispose d’un plafond qui est de

  • 8000€ pour une personne seule
  • 16 000€ pour un couple marié ou pacsé ( lié par le Pacs )

A noter : Il est cumulable avec l’éco prêt à taux zéro sans condition de revenus. Il s’applique en déduction des revenus imposables. Majorée de 400€ par personne à charge et de 200€ par enfant dans une résidence alternée, la limite est calculée sur 5 ans à partir de 1er Janvier 2014.

Suppression du CITE fin 2018

Le gouvernement opte pour une autre solution que le CITE qui deviendra une prime. De ce fait, afin d’assurer une transition en douceur, ce dispositif se réduit. Désormais, certains travaux ne sont plus du tout pris en compte par le gouvernement. Tandis que d’autres n’ont plus qu’une réduction d’impôt de 15%.

Pour les chaudières à critères de performance renforcés et le passage du simple au double vitrage des fenetres, les dépenses doivent être effectuées entre le 1er juillet et le 31 décembre 2018. De plus, le devis doit être accepté et un acompte doit être versé avant le 1er juillet 2018.

Les volets isolants et les portes d’entrées sont simplement sortis de ce dispositif. Aucune remise ne sera possible pour ces travaux là à partir du 1er janvier 2018.

A contrario, les raccordements à des réseaux de chaleur ou de froid sont maintenant couverts par le CITE

A noter : Les audits énergétiques sont maintenant éligibles. Toutes les dépenses et devis engagés avant ces dates ne seront plus éligibles au dispositif.

Sont éligibles au CITE, à condition d’avoir accepté le devis et versé un acompte avant le 1er janvier 2018 :

  • L’installation de fenetre, porte-fenetre, fenetre de toiture, doubles fenetres avec un double vitrage renforcé et vitrages de remplacement à isolation thermique renforcée.
  • Les matériaux d’isolation thermique des parois opaques de la maison ( plancher bas sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert, murs en façade ou en pignon, planchers de combles perdus, rampants de toiture et plafonds de combles ).
  • L’installation d’appareils de chauffage plus performant, plus économes en énergie ( hydraulique ou solaire ), ainsi que leurs appareils de programmation.

A noter : Les travaux doivent être réalisés dans votre résidence principale, achevée depuis plus de deux ans et en France.

Les chaudières font parties des plus grosses dépenses que l’on peut avoir dans une maison. Il en existe plusieurs, mais seules celle-ci sont éligibles au CITE :

  • à condensation si acceptation du devis et acompte versé avant le 31 Décembre 2015
  • à micro-condensation gaz
  • à haute performance énergétique ( depuis 2016 )

Le CITE et l’énergie renouvelable

Concernant l’énergie renouvelable, un appareil qui permet d’avoir de l’électricité propre ou du chauffage à partir de ces sources renouvelables est éligible au CITE, les panneaux photovoltaïques sont exclus mais pas les pompes à chaleur non air-air qui permettent :

  • la production de chaleur
  • la production d’eau chaude
  • l’alimentation des systèmes de fourniture d’électricité à base d’énergie hydraulique, de biomasse ou d’énergie éolienne

Si le propriétaire veut faire un DPE ( Diagnostic de Performance Énergétique ) volontaire, les frais peuvent être pris en charge par le CITE à hauteur d’un DPE tous les 5 ans. A condition que le diagnostic soit fait sur un habitat achevé depuis au moins 2 ans et réalisé par un expert assermenté.

Enfin dispositif prend aussi en charge l’installation :

  • de compteur individuel
  • de borne de recharge pour véhicule électrique
  • d’équipements de raccordements au réseau de chaleur

Afin de prévoir vos dépenses et prendre de l’avance sur vos travaux, vous pouvez nous faire parvenir une demande de devis en ligne, gratuitement. Ainsi, vous pouvez comparer nos artisans RGE.