Prix des fenêtres : optez pour l’entreprise au meilleur tarif sans négliger la qualité

Les fenêtres sont des éléments clés de la performance énergétique dans une habitation, et peuvent à ce titre permettre de maîtriser son budget d'énergie. D'où l'importance de veiller à disposer de fenêtres performantes, autrement dit des fenêtres offrant une isolation optimale. Reste que changer ses fenêtres représente un coût qu'il convient de connaître avant d'entreprendre de tels travaux. Selon le type de vitrage choisi, les matériaux ou encore le style de la fenêtre, les prix seront en effet amenés à varier sensiblement.

Par gamme (entrée, milieu, haute gamme)

Prix TTC de pose de fenêtres

Une fenêtre PVC de milieu de gamme, avec les caractéristiques suivantes, pourrait vous coûter 653€ TTC (avec la pose) : deux vantaux, blanc, mesurant 130×120, dormant de 60mm, double vitrage 4/16/4 avec intercalaires warm edge (bord chaud).

Le volet renforce les performances thermiques de la fenêtre. Même en battant, il se ferme sans effort grâce à la motorisation radio.

Installation incluse dans le prix TTC indiqué

Reproduction interdite. Ces informations ont été récoltées dans le cadre de projets de remplacement de fenêtres (fourniture et pose) des utilisateurs Devis-Plus.com.

 
Témoignage :
pose de 5 fenêtres double, 1 fenêtre simple & 1 baie coulissante. Total : 6 371€. "Nos nuits sont plus paisibles grâce à l'isolation phonique de la baie vitrée et nous nous sentons maintenant en sécurité grâce au vitrage feuilleté et système anti-relevage des fenêtres au rez-de-chaussée."

Tarif d'une fenêtre d'entrée de gamme

PVC 506€ TTC
Aluminium 890€ TTC
Bois en Pin PEFC (pré-peint blanc) 706€ TTC

Coût d'une fenêtre milieu de gamme

PVC 653€ TTC
Aluminium 1186€ TTC
Bois en Pin PEFC (finition RAL 9016) 1074€ TTC

Prix d'une fenêtre haut de gamme

PVC 770€ TTC
PVC 1014€ TTC
Aluminium 1348€ TTC
Aluminium 1472€ TTC
Bois en Pin PEFC (finition RAL 9016 – triple vitrage) 1516€ TTC
Bois 1281€

 

Tarif d'une porte fenêtre haut de gamme

PVC = 1224€
Bois = 1375€
Alu 1461€ 1 vantail 1200×2100

 

Coût d'une baie vitrée coulissante entrée de gamme

2 vantaux alu = 1040€
3 vantaux alu = 1869€

Prix d'un volet roulant haut de gamme

PVC 667€ TTC
(37mm, motorisé pour une fenêtre 2 vantaux 1300×1200)

Prix d'un volet battant d'entrée de gamme

Bois (26mm, sapin) 336€ TTC

Pourquoi remplacer ses fenêtres ?

A l’heure où les économies d’énergie constituent une préoccupation majeure pour nombre de ménages, l’installation de nouvelles fenêtres peut constituer une solution intéressante pour réaliser des économies d’énergie dans sa maison, tout en optimisant son confort au quotidien grâce à une meilleure isolation, tant phonique que thermique.
Il est en effet possible de réduire de façon significative, entre 10 et 15 %, les déperditions d’énergie en remplaçant ses fenêtres par des modèles plus performants. A noter toutefois qu’il peut également être envisageable de ne remplacer ses fenêtres que de façon partielle, dans le cas où les châssis sont en bon état et peuvent être conservés tels quels. Il convient alors de remplacer le vitrage en place par un simple, un double, voire un triple vitrage.

A chaque pièce sa fenêtre

Selon la pièce à laquelle elle est destinée, la fenêtre pourra prendre la forme d’une fenêtre simple battante, oscillo-battante ou coulissante ; d’une baie vitrée ; d’une porte-fenêtre ou encore d’une fenêtre de toit. Tout est fonction de la luminosité que l’on souhaite faire entrer dans la pièce, mais aussi de la fonctionnalité et de la praticité que l’on recherche. Sans oublier la dimension esthétique, selon que l’on souhaite installer des fenêtres classiques, modernes ou design afin d’être en harmonie avec le style de sa maison.

 

On privilégie ainsi généralement les ouvertures relativement grandes pour le séjour, avec l’installation d’une baie vitrée ou d’une porte-fenêtre, et ce d’autant plus si la pièce donne sur l’extérieur. Pour une salle de bain, on peut se contenter d’une fenêtre de format classique oscillo-battante, afin d’apporter un peu de lumière et permettre une aération naturelle. De même pour la cuisine, où le fait de posséder une ou plusieurs fenêtres constituent un avantage pour assurer une ventilation optimale et ainsi éviter la condensation et autres dépôts graisseux sur les murs et au plafond.

Il convient de savoir que le prix de la fenêtre dépend de son format ; une baie vitrée étant par définition plus onéreuse qu’une fenêtre simple. Mais le matériau choisi a lui aussi un impact sur le prix de la fenêtre. N’hésitez pas à prendre contact avec les entreprises de menuiseries sélectionnées par Devis Plus pour votre devis fenêtres.

Choisir le bon matériau...

Les matériaux constituant le châssis des fenêtres sont désormais particulièrement performants. Si le bois demeure une valeur sûre, offrant d’excellents résultats en termes d’isolation, que ce soit phonique ou thermique, le PVC et l’aluminium constituent également de très bons choix.

En termes de prix, le PVC est le matériau le moins cher, suivi par l’alu et le bois.
A noter par ailleurs la possibilité d’opter pour des fenêtres mixtes avec une association alu – bois ou PVC – alu.
Outre d’offrir une excellente isolation, l’intérêt de ce choix repose aussi sur l’aspect esthétique, à la fois moderne et chaleureux. On notera toutefois qu’il s’agit du choix le plus cher.

…. et le bon vitrage

Si les vitrages proposés sur le marché à l’heure actuelle sont généralement performants, le fait de poser un double, voire une triple vitrage permettra néanmoins d’augmenter son efficacité énergétique. Il faut ainsi savoir que le prix varie selon l’épaisseur du vitrage. Le prix d’un vitrage simple, dont l’épaisseur se situe entre 4 et 6 millimètres, peut en effet aller de 65 à 80 € / m2 en moyenne. Pour ce qui est d’un double vitrage, le prix est fonction de la nature du double vitrage choisi, selon qu’il est standard, anti-effraction ou encore renforcé à l’argon, un gaz offrant de très bons résultats en termes d’isolation.

On peut estimer le prix moyen de ces différents modèles entre 150 et 280 €/ m2.


Les aides pour financer ses fenêtres

Au regard du prix généré par la pose de nouvelles fenêtres, il peut être intéressant de profiter de certains dispositifs mis en place pour aider les particuliers à remplacer leurs fenêtres et ainsi améliorer la performance énergétique de leur habitat.

Parmi ces aides, le crédit d’impôt vers la transition énergétique (CITE) peut permettre de bénéficier d’une déduction fiscale de 30 % du montant engagé pour les travaux, et ce dans la limite d’un plafonds de dépenses de 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple, avec une majoration de 400 € par personne à charge.


Illustration : Ademe

D’autre part, il est possible de bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro pour un montant emprunté pouvant aller jusqu’à 30 000 €, ainsi que d’un taux de TVA réduit à 5,5 %, dans le cadre de travaux de rénovation énergétique.
A noter enfin que, depuis mars 2016, il est désormais possible de cumuler le PTZ et le CITE sans aucune condition de ressources.