Prix d'un monte-escalier électrique

monte-escalier tournantPour les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite, le monte-escalier est l’appareil indispensable pour évoluer dans un habitat à plusieurs niveaux. Le but du monte-escalier est de donner à ces personnes l’autonomie nécessaire dans leur quotidien et cela en toute sécurité. Loin des idées reçues que chacun peut avoir, les travaux d’installation pour un monte-escalier ne sont pas conséquent. De plus, financer un tel équipement est facilité par différentes aides et subventions de collectivités et associations. Pour y voir plus clair et bien préparer votre budget, voici les éléments que vous devez posséder pour connaitre le prix d’un monte-escalier. Modèles, financement, installation, marques et entretien, découvrez tout ce que vous devez savoir.

I – Les modèles de monte-escalier électrique

femme monte escalier vital
Monte-escalier de la marque Vital

Le principe évident en terme de monte-escalier est son adaptation à l’existant dans l’habitat et non l’inverse. Suivant l’escalier que vous possédez un modèle spécifique d’appareil existe. Pour faire le bon choix, vous devez considérer en plus du système élévateur, les éléments obligatoires tels que le détecteur d’obstacles, le bouton d’arrêt d’urgence, l’assise avec son siège et son dossier, la ceinture de sécurité et la batterie. Voici les différents modèles de monte-escalier que vous pouvez avoir en fonction de votre habitat et de vos besoins de mobilité.

Le monte-escalier électrique tournant

Le monte-escalier tournant est le modèle le plus vendu en France. La conception des habitats montre, la plupart du temps, une escalier donnant sur plusieurs pans ce qui lui donne une forme tournante. A cela, vous pouvez rajouter dans certains cas un ou plusieurs paliers intermédiaires. Cette configuration nécessite l’installation d’un monte-escalier « tournant » qui à la spécificité de sécuriser le passage des courbes. Techniquement, l’accès pour recevoir l’équipement doit être d’une largeur comprise entre 70 cm et 75 cm. En terme de tarif, le fait de disposer d’un sytème de rail de circulation courbé a une incidence à la hausse sur le prix. Pour l’achat et la pose d’un escalier tournant, comptez un budget entre 6000 € et 12000 €.

Le monte-escalier électrique droit

Dans certaines habitations, l’escalier est disposé sur un seul pan de mur avec une montée rectiligne. Pour l’équiper, vous devez installer un monte-escalier « droit ». Cet équipement fait partie des plus abordables pour votre budget du fait de la conception des rails qui demandent moins de travail en fabrication. Fabriquées en série, les rails doivent simplement être coupées à la bonne dimension. Pour recevoir un monte-escalier « droit », vous devez avoir un accès d’une largeur minimum de 65 cm. Il sera parfaitement adapté pour les modèles standards de l’ensemble des fabricants du marché. Pour l’acquisition et l’installation d’un monte-escalier « droit », vous devez prévoir une enveloppe budgétaire variant entre 2500 € et 5000 €.

Le monte-escalier extérieur

Lorsque l’on parle de monte-escalier, on pense toujours à un équipement intérieur qui même si il bénéficie d’une bonne durée de vie et d’une certaine résistance, n’a pas vocation à s’exposer aux éléments extérieurs. Néanmoins, certaines maisons sont équipées d’escalier extérieur permettant leur accès et une solution doit être trouvée pour les personnes âgées ou à mobilité réduite. Pour palier à ce manque, il existe des monte-escaliers « extérieurs ». Ce type de monte-escalier est fondé sur le même fonctionnement que les modèles installés en intérieur avec la technicité de supporter sur le long terme les effets de la pluie, de la neige, du gel et des rayons du soleil. L’installation d’un monte-escalier extérieur nécessite une maintenance plus soutenue notamment sur l’entretien des éléments permettant le mouvement du siège. Achat et pose, comptez entre 4000 € et 12000 € de budget.

Le monte-escalier électrique colimaçon

La forme d’un escalier dit en colimaçon n’est pas des plus courantes dans les habitats modernes. Néanmoins, il existe un modèle adapté à cette forme : le monte-escalier « colimaçon ». Il épouse la forme de votre escalier avec des rails de courbés de manière à former une spirale. Côté travaux, l’installation demande plus de temps, ce qui a pour conséquence de faire monter le prix.
Sur un plan plus technique, la difficulté rencontrée avec les escaliers en colimaçon se situe au niveau de l’étroitesse de leur largeur. Pour installer le monte-escalier « colimaçon », 70 cm de largeur seront nécessaire. Le montant à débourser pour cet équipement oscille entre 8000 € et 12000 €.

Comparatif des marques de monte-escalier

Prix d'installation d'un ascenseur privatif

La chaise élévatrice

Il existe d’autres équipement pouvant remplacer le monte-escalier. C’est le cas avec la chaise élévatrice qui est un modèle peu répandu sur le marche. L’installation du rail se fait de matière verticale partant du plafond jusqu’au sol. Une chaise est fixée sur ce rail en toute sécurité pour son utilisateur. La position verticale du rail permet un gain de place dans l’escalier, un gain encore plus optimisé par une chaise repliable. Peu importe l’escalier, qu’il soit large ou étroit, la chaise élévatrice s’adapte parfaitement en offrant une totale sécurité à la personne qui s’en sert. Un léger bémol est toute de même à noter sur le confort de cet équipement qui n’est pas à l’égal de celui d’un monte-escalier, ce qui est en partie dû au coté pliable du siège. Les tarifs d’une chaise élévatrice vont de 2000 € à 8000 €.

La plateforme monte-escalier

Par sa conception, le monte-escalier ne peut recevoir qu’une personne à son bord. Il se pose donc la difficulté pour une personne à mobilité réduite de faire suivre un fauteuil roulant. Il existe donc un équipement qui permet d’être mobile avec son fauteuil : la plateforme monte-escalier. Vous pénétrez dans une autre dimension de travaux d’installation. Tout d’abord, l’équipement demande plus d’espace de réception. Ensuite, considérez le poids qui va être plus élevé et enfin prenez bien en compte que la sécurité doit être plus importante. Les différents types de plateforme monte-escalier sont très résistants et vous pouvez choisir parmi des modèles adaptés à l’intérieur ou à l’extérieur. Grâce à une dimension importante, il est possible d’installer plusieurs fauteuils roulants sur la plateforme en conservant une totale sécurité. Veillez à l’installation de prendre toutes les précautions nécessaires et d’avoir un espace d’accueil suffisant. Selon la dimension de la plateforme que vous choisissez, les tarifs installation et pose vont de 6000 € à 20000 €.

Monte-escalier électrique : récapitulatif des prix

Pour établir un budget au plus juste pour un monte-escalier, vous devez considérer plusieurs paramètres. Définissez la forme de votre escalier et étudiez les contraintes techniques qu’il vous impose. Ensuite, évaluez l’état de mobilité de l’utilisateur et le confort voulu.
En résumé, pour obtenir

  • un monte-escalier « tournant » comptez entre 6000 € et 12000 €,
  • une facture allégée pour un monte-escalier « droit » dont les tarifs vont de 2500 € et 5000 €.
  • Pour plus de spécificité, un monte-escalier « extérieur » vous reviendra entre 4000 € et 12000 €
  • et un monte-escalier « colimaçon » entre 8000 et 12000 €.
  • Outre la solution du monte-escalier, si vous optez pour une chaise élévatrice, votre budget devra se situer entre 2000 € et 8000 €,
  • tandis que pour une plateforme « monte-escalier » vous devrez débourser entre 6000 €et 20000 €.

Même si l’ensemble de ces tarifs vous donnent une première indication, réalisez plusieurs devis auprès de professionnels qui évalueront précisément vos besoins et établiront un prix en fonction de vos propres contraintes techniques.

II – L'installation par un professionnel du monte-escalier électrique

Pour installer un monte-escalier, il est nécessaire et recommandé de faire appel à un professionnel spécialisé dans ce genre de travaux. Ils seront les plus à même à procéder à des travaux assurant une totale sécurité et perfection d’exécution. Néanmoins, dans un marché assez concurrentiel, vous devez prêter une attention particulière au choix de votre professionnel en n’hésitant pas à en consulter plusieurs.

Les étapes de pose

Vous pouvez nourrir quelques inquiétudes lors de l’installation d’un monte-escalier, en vous demandant quel impact esthétique cela va-t-il avoir sur votre intérieur. Rassurez-vous, l’installation d’un monte-escalier n’engage aucune dégradation au niveau de votre escalier ou des parois attenantes. Vous n’aurez pas à effectuer des travaux de gros oeuvre. Pour procéder aux travaux, le professionnel va s’assurer que les marches de votre escalier actuel et les murs sont suffisamment résistants pour accueillir les rails de l’appareil et ainsi supporter le poids de l’équipement chargé. Une fois cette information vérifiée, le professionnel procède à l’installation des rails qu’il adapte au tracé de votre escalier. Après avoir fixé l’ensemble des rails, il procède aux différents raccordement électriques de l’appareil, puis installe le fauteuil sur sa base. Il est temps pour lui d’effectuer le réglage du monte-escalier pour un bon fonctionnement. Pour finir, il vérifie que la batterie servant de solution de secours en cas de panne électrique, est en état de marche. Généralement, l’installation d’un monte-escalier est une opération qui peut se faire en quelques heures car elle nécessite pas de travaux de finition.

Le tarif de la pose

Comme l’installation d’un monte-escalier nécessite des travaux en amont du montage, le coût de l’installation est englobé dans le montant des travaux réalisés. Un professionnel spécialisé dans le montage et l’installation de monte-escalier connaît parfaitement l’ensemble des modèles courants des différents fabricant et peut donc intervenir rapidement en assurant une complète sécurité pour l’utilisateur futur. Selon l’endroit d’intervention du professionnel et ses spécificités, le tarif d’installation d’un monte-escalier rentre dans une fourchette de 1 000 € à 3 000 €.

III Les différentes aides financières de l'Etat pour la pose d'un monte-escalier électrique

Installer un monte-escalier dans sa maison représente un coût que certaines personnes ont du mal à assumer dans sa globalité. Pour permettre de réaliser votre projet d’installation, il existe un ensemble d’aides et de subventions destinés à alléger votre budget. Organisme d’état, collectivité, assureurs ou associations, découvrez quelles sont les différentes aides financières et subventions auquel vous avez droit pour l’installation de votre monte-escalier.

Les subventions de l'ANAH

Pour réduire votre budget d’installation de monte-escalier, l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat a mis en place un programme subventionnel appelé « Habiter Facile ». Ce dispositif est réservé à des personnes dont les revenus sont modestes. Pour obtenir cette aide, l’ANAH prend en compte deux critères : l’âge de votre logement qui doit être au minimum supérieur à 15 ans et le montant de vos revenus.
Dans le premier cas, pour une personne seule ayant des revenus inférieurs à 24 918 € en région parisienne ou 18 960 € en province ; et deux personnes dont les revenus sont inférieurs à 36 572 € en région parisienne ou 27 729 € en province, l’ANAH finance les travaux d’installation jusqu’à 35 % du montant de la facture en respectant un plafond de 7000 €.
Dans un deuxième cas, pour une personne seule ayant des revenus inférieurs à 20 470 € en région parisienne ou 14 790 € en province ; et deux personnes dont les revenus sont inférieurs à 30 044 € en région parisienne ou 21 630 € en province, l’ANAH finance les travaux d’installation jusqu’à 50 % du montant de la facture en respectant un plafond de 10 000 €.

Les aides d'assistance à la mobilité

Il existe un bon nombre d’organisme dont le but est d’amener un soutien aux personnes âgées et aux personnes à mobilité réduite. Ce soutien se traduit en partie d’une manière financière pour permettre la réalisation de travaux d’aménagement en lien avec la mobilité de son domicile.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) est destinée à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans. Le but de l’APA est de permettre à ces personnes de s’assurer un maintien à domicile. Vous pouvez effectuer une demande d’APA auprès des services de votre département ou d’un centre communal d’action sociale (CCAS). L’attribution de l’APA est soumise à la décision du Président du Conseil Départemental. Calculée en fonction de vos revenus et de votre situation, l’APA constitue une aide pour l’installation de votre monte-escalier qui fait baisser le budget global.

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est une aide départementale dont l’utilisation est réservée à developper l’autonomie chez les personnes âgées ou les personnes à mobilité réduite. Pour l’obtenir, le dossier est dans un premier temps instruit par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Puis à la suite de leur évaluation, c’est la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui décide si oui ou non elle peut être attribuée. Le financement de la PCH est assuré par les Conseils Départementaux. Notez que cette aide financière est un remboursement des achats déjà réalisés. Ainsi, si elle vous est attribuée vous devrez faire l’avance du monte-escalier et de son installation.
Présent sur tout le territoire français, la fédération SOLIHA (Solidaire pour l’Habitat) a pour but d’aider les personnes fragiles à réussir leur maintien à domicile et de permettre leur mobilité à l’intérieur de celui-ci. Cet acteur de l’économie sociale et solidaire délivre des aides financières pouvant aller jusqu’à 80 % du coût global de votre monte-escalier.

Les avantages fiscaux au financement des travaux d'aménagement

Comme c’est le cas avec des travaux liés à l’économie d’énergie, les travaux d’accessibilité pour les personnes âgées ou les personnes à mobilité réduite bénéficient d’un coup de pouce fiscal de l’état. L’acquisition et l’achat d’un monte-escalier rentre dans ce cadre là sous la forme d’un crédit d’impôt. Il se monte à 25 % de l’ensemble de la facture des fournitures et de la main d’oeuvre comprise. Ce crédit d’impôt ne nécessite pas d’avoir de conditions de ressources précises. Pour l’obtenir, vous devez résidez dans un logement sur le territoire français. Ainsi les 25 % de crédit d’impôt vous seront attribués en respectant un plafond de dépense de 5000 € pour une personne seule et de 10000 € pour un couple ayant un imposition en commun. Notez que ce plafond de dépense est éventuellement majoré de 400 € par personne à charge dans le foyer. Ce crédit d’impôt vient en déduction de votre imposition et si ce montant dépasse, l’excédent vous sera reversé. Pour être complet, conservez bien la facture d’achat et de pose ainsi que l’attestation du vendeur de votre monte-escalier, en cas de vérification par l’administration fiscale.

Les aides des caisses retraite

En complément des collectivités et des organismes à destination des personnes fragiles, les différentes caisses de retraite mettent en place des dispositifs financiers pour l’installation d’un monte-escalier. Pour obtenir ces financement, vous devez vous rapprocher de votre caisse de retraite et étudier avec elle les différentes aides qu’elle peut vous accorder. Dans la plupart des cas, l’aide que votre caisse de retraite vous apporte est soumise à des conditions de revenus définies en amont.
Plus largement, la caisse d’allocation familiale propose un prêt à taux avantageux pour réaliser les travaux d’installation d’un monte-escalier. Il s’agit d’un prêt conventionné immobilier souscrit avec un établissement bancaire lié par convention avec l’Etat. Il n’est soumis à aucune conditions de ressources et son remboursement peut se faire sur une période allant de 5 à 35 ans. Avec ce prêt il vous sera possible de prétendre à l’APL.

Les aides de compagnie d'assurance

Dans certaines conditions, les compagnies d’assurance indemnisent les frais liés à l’acquisition et l’installation d’un monte-escalier. C’est particulièrement le cas lorsque votre baisse de mobilité est en lien à un accident dû à un tiers. Ce n’est pas une solution automatique et doit faire l’objet d’une étude. Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre assureur si le cas se présente pour connaitre les conditions exacts.
Vous avez également la possibilité de souscrire à un contrat dépendance par le biais de votre compagnie d’assurance. Les prestations de ce contrat apparaissent sous la forme d’une rente régulière ou du versement d’un capital. Dans ce cas, le capital pourra servir au financement de votre monte-escalier.

IV – Etablir plusieurs devis pour un monte-escalier électrique

Le marché du monte-escalier est un marché très concurrentiel où souvent les marchands luttent pour obtenir des ventes. Pour établir le meilleur prix et le prix juste, nous vous conseillons de réaliser un nombre important de devis auprès de plusieurs entreprises. Les écarts de prix sont fréquents dans ce milieu.

V – Les principales marques de monte-escalier électrique

En France, le marché du monte-escalier est occupé par quelques entreprises seulement. Le choix est donc assez restreint. Voici les principales marques présentes.

Stannah est une entreprise américaine qui confectionne des appareils d’élévation depuis 1867. L’entreprise américaine est sans nul doute leader sur le marché mondial du monte-escalier

Handicare est une entreprise hollandaise qui suit de près son homologue américaine. Fondée en 1886 à Zutphen au Pays Bas, la marque est très appréciée sur le marché français et dispose d’une forte implantation dans les pays du nord de l’Europe.

Otolift est une autre entreprise hollandaise qui dispose est spécialisée dans les monte-escaliers droits et tournants. Les équipements Otolift se dénote par la sobriété de leur design.

ThyssenKrupp, connu pour ses solutions en ascenseurs fabrique également des monte-escaliers. Le groupe allemand développe une large gamme de produits ainsi que des ascenseurs privatifs.

VI – Le coût d'entretien

Lorsque vous décidez d’installer un monte-escalier, le professionnel vous propose d’y accoupler un contrat de maintenance. Même si rien ne vous y oblige, nous vous conseillons de le prendre. Le contrat de maintenance pour but de contrôler la bon fonctionnement du monte-escalier et permettre l’intervention immédiate d’un technicien en cas de panne.
Plus largement, vous pouvez réaliser une extension de garantie sur le modèle de monte-escalier que vous achetez qui vous assure un remplacement des pièces pour une durée supérieure à la durée de garantie initiale.
Pour un contrat de maintenance à l’année, comptez entre 150 €et 200 € pour assurer l’entretien de votre équipement.

VII – Les normes à respecter

Comme tout équipement usiné, le monte-escalier doit répondre à plusieurs normes.

La norme NF EN 81-40 est une réglementation européenne qui impose aux fabricants de monte-escaliers les éléments que doivent composer l’appareil. Sans cette norme, nous vous déconseillons l’achat du monte-escalier qui a des risques de faire partie des 27% des équipements français comportant des anomalies.

Au niveau de l’assise, la présence d’un dossier est obligatoire, c’est d’ailleurs ce qui définit l’appareil en monte-escalier. En complément, une ceinture de sécurité doit être installée ainsi q’un repose-pied. Enfin, un système empêchant le départ du siège en cas de mauvaise position doit être présent sur le monte-escalier.

La réglementation est très précise en ce qui concerne le déplacement et le mouvement du monte-escalier. La présence d’un bouton d’arrêt d’urgence et d’un système réduisant la vitesse dans les courbes sont obligatoires. La conception des rails doit être fait dans le sens où aucun corps étranger ne puissent s’y emmêler et si un obstacle devait se présenter des capteurs doivent permettre de le prévenir et stopper l’appareil.

Les monte-escaliers sont tous équipés d’une batterie autonome qui doit être en permanence chargée. Elle vient assurer l’alimentation de l’équipement en cas de coupure électrique.

VIII – Conclusion : les 5 conseils pour un prix juste

En résumé, pour disposer d’un bon prix sur un monte-escalier, voici les 5 conseils essentiels à retenir.

LES NORMES

Un monte-escalier vient améliorer votre mobilité et doit le faire en totale sécurité. Par conséquent, votre choix doit se porter sur un équipement étant à 100 % aux normes en vigueur.

LA MARQUE

Faîtes le choix d’une grande marque pour acheter votre monte-escalier. D’une part, elles disposeront toujours de stock dans les pièces de rechange et ont à cœur la satisfaction de leurs clients puisqu'elle influe sur leur chiffre d'affaires national.

ATTENTION AU DÉMARCHAGE

Le marché du monte-escalier voit apparaître un grand nombre de démarcheurs dont les pratiques sont souvent très agressives et se basent sur des offres plus exceptionnelles les unes des autres. Prenez bien le temps de la réflexion en étudiant toutes les caractéristiques du devis.

L’ENTRETIEN DU MONTE-ESCALIER

Pour que votre équipement dure dans le temps et garde toute sa sécurité, il doit être continuellement maintenu en bon état. Même si la maintenance de l’appareil n’est pas obligatoire, nous vous la conseillons vivement.

FAIRE ÉTABLIR DES DEVIS

Obtenir un prix juste et abordable pour un monte-escalier demande à étudier plusieurs offres. N’hésitez par à faire le tour des professionnels et à leur demander des offres tarifaires pour les différents modèles. En comparant toutes les offres obtenus vous pourrez juger vous même des offres les plus honnêtes.